« 1 000 premiers jours » : une initiative indispensable mais qui appelle un renforcement de la protection maternelle et infantile | UNICEF France

En cette année de trentième anniversaire de l’adoption de la Convention internationale des droits de l’enfant, UNICEF France accueille avec beaucoup d’intérêt le lancement des travaux de la commission sur les 1 000 premiers jours de la vie.En effet, plus de 80 % du cerveau se développe lors des trois premières années de la vie, influençant fortement l’avenir de l’enfant. Le récent rapport de la députée Michèle Peyron sur la Protection maternelle et infantile (PMI) dresse le constat global d’une crise de cette politique sociale et sanitaire, pourtant cruciale pour la réussite des 1 000 premiers jours de nombreux enfants, notamment les plus défavorisés. Son activité a baissé de près de 50 % entre 1995 et 2016, bénéficiant ainsi à moins de parents et de jeunes enfants.
En 2016, le Comité des Droits de l’enfant avait déjà recommandé à la France de combler les lacunes en services, personnels et structures en charge de la protection maternelle et infantile. Les inquiétudes concernant des services très inégaux d’un département à l’autre, et dont les moyens et l’activité diminuent d’année en année, ne peuvent être traitées séparément de l’enjeu des 1 000 premiers jours de la vie.

Source : « 1 000 premiers jours » : une initiative indispensable mais qui appelle un renforcement de la protection maternelle et infantile | UNICEF France

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.