7 à Poitiers – Petite enfance, grands bouleversements

Jusqu’à récemment, la France était considérée comme la championne d’Europe de la natalité. Mais les temps changent et les lignes bougent, à en croire la dernière étude de l’Insee. En Nouvelle-Aquitaine, on est carrément passé sous la barre des 56 000 naissances en 2016 contre 61 000 en 2013. La Vienne suit la même trajectoire avec seulement 4 300 nouveaux-nés il y a deux ans (5 000 en 2010). Un phénomène qui s’explique par une diminution du nombre de femmes en âge de procréer, un allongement des études et aussi une « plus grande exposition des jeunes entrants sur le marché du travail à des formes d’emploi précaire », précise l’Insee.

Faut-il s’en inquiéter ? Tania Conci relativise. La directrice de la Caisse d’allocations familiales parle de « cycles de natalité ». N’empêche, le département a perdu près de cinq cents assistantes maternelles en quelques années. A Poitiers comme à Châtellerault, le mot d’ordre est a-da-pta-tion ! « C’est simple, entre fin 2012 et fin 2017, l’ensemble de nos structures ont réalisé 62 000 heures de garde en moins, développe Françoise Brault, adjointe au maire de Châtellerault en charge de l’Action sociale. Nous avons donc ouvert l’ aux de l’agglomération élargie. » Au-delà, Châtellerault a fermé une familiale et diligenté un diagnostic enfance-jeunesse pour « savoir si le dispositif est toujours adapté ». Le taux d’occupation des multi-accueils ne s’élève là-bas qu’à 75%.

 

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This