A Montpellier, des orthophonistes mettent en garde contre les écrans

 

Certes, le dépistage et la prévention, notamment des pédiatres, expliquent en partie cette hausse mais l’impact négatif des écrans sur les enfants devient prépondérant. Et inquiétant.

Les orthophonistes appellent ça “la notion de temps volé”. Rester une heure, voire deux ou trois devant la télé, l’ordinateur, la console ou le téléphone sont autant de moments où il n’y a pas d’interactions, de regards, d’attention avec l’enfant.

“Moins il y a d’écrans dans la (0-3 ans) et plus ceux-ci sont maîtrisés par les et moins il y a de difficultés de communication et de langage”, appuie Clémantine Trinquesse.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.