Analyse locale du recours aux modes d’accueil destinés aux jeunes enfants : l’exemple de Toulon et La Seyne-sur-Mer

Le recours aux modes d’accueil destinés aux jeunes enfants reste relativement méconnu car il n’existe pas – à des fins d’évaluation ou de diagnostic territorial – d’informations statistiques sur la fréquentation
des structures collectives. Convaincue de cet enjeu de connaissances, la quasi-totalité des équipements d’accueil du jeune enfant (Eaje) des communes de Toulon et La Seyne-sur-Mer a accepté de participer
– en 2017 – à l’expérimentation Filoué (fichier localisé des enfants usagers d’Eaje). Ainsi, pour la première fois, il est devenu possible de délivrer une photographie locale précise de l’offre et du recours aux modes
d’accueil. Il apparaît qu’au sein de ces deux communes, 44 % des familles ayant au moins un enfant de moins de 3 ans recourent à un ou plusieurs dispositifs de conciliation [crèches, assistants maternels,
salariée à domicile, prestation partagée d’éducation de l’enfant (Prepare)].

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This