Angers. Crèche du CHU : une partie des soignants dans le flou

(…) Depuis fin mars, la capacité de ce « multi-accueil » a en effet été réduite de 72 à 40 places avec priorité donnée aux enfants dont les deux parents sont employés par le CHU. Ce qui n’est pas le cas de Vanessa dont le conjoint est artisan peintre. Le couple a toutefois pu y maintenir Louise ces dernières semaines, la période de confinement ayant permis à d’autres hospitaliers de trouver des relais provisoires.La période qui s’amorce, ce 11 mai, change la donne. La demande va dépasser l’offre et les gestionnaires de la crèche ont fait savoir qu’il leur était désormais impossible, matériellement, de déroger aux conditions fixées par le ministère de la Santé, ici comme ailleurs.«Je me retrouve dans l’impasse. Ça ne me permet pas de travailler dans la sérénité », se désole cette infirmière qui devra, en dernier recours, s’en remettre à ses beaux-parents qui résident en Mayenne. «L’accueil des enfants de soignants est bien plus compliqué que ce qu’on croit », fait elle aussi savoir après avoir rencontré d’autres difficultés pour scolariser son aîné à Avrillé, où elle réside.

Source : Angers. Crèche du CHU : une partie des soignants dans le flou

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This