Chaleur et canicule : protéger les plus fragiles

La chaleur expose les nourrissons et les enfants au coup de chaleur et aux risques de déshydratation  rapide : ils sont plus sensibles à ces risques du fait de leur jeune âge (thermorégulation moins efficace, part d’eau dans leur poids corporel plus importante que dans celui de l’adulte) ; par ailleurs ils ne peuvent accéder sans aide extérieure à des apports hydriques adaptés. Le coup de chaleur se développe souvent de façon insidieuse. Les premiers signes du coup de chaleur  associent une fièvre, une pâleur, une somnolence ou une agitation inhabituelle, une soif intense avec une perte de poids. En cas de coup de chaleur de votre enfant, le Département met à votre disposition un mémo sur la procédure à suivre. Vous pouvez également consulter les recommandations du médecin chef de PMI rédigé à l’attention des structures accueillant des jeunes enfants.

 

 

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.