Chambres d’inhalation pour bronchodilatateurs et corticoïdes inhalés pour le contrôle de l’asthme chez l’enfant

Cet article ne se substitue pas à l’avis d’un professionnel de santé. Devant des symptômes inhabituels, adressez vous un professionnel de santé qualifié.

Le suivi de l’asthme par un professionnel de santé compétent est primordial. Des tests réalisés par les médecins ou dans un service d’explorations fonctionnelles respiratoires permettent d’évaluer le bon fonctionnement du système respiratoire de l’enfant et de monitorer l’évolution de la maladie. Si malgré l’utilisation de corticoïdes inhalés l’asthme est mal « contrôlé », plusieurs options peuvent se présenter :

 

L’asthme se caractérise par une inflammation et un rétrécissement des bronches. Si votre enfant en est atteint, un traitement anti-inflammatoire lui sera certainement prescrit afin de prévenir les crises. Les médicaments qui composent ce traitement peuvent prendre plusieurs formes :

 

En tant que pathologie chronique, l’asthme nécessite un accompagnement médical tout au long de la vie du patient. Les symptômes, qui surviennent le plus souvent durant la tendre enfance, doivent être détectés rapidement afin de pouvoir poser un diagnostic précis ainsi que pour mettre en place un traitement de fond adapté, on parlera alors d’asthme « contrôlé ». En effet, il est erroné de croire qu’un traitement des crises suffit à lutter contre cette maladie !

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.