Chez l’enfant, trop de jouets peut tuer le jeu

Il a fiévreusement scruté les catalogues de jouets pour élaborer sa lettre au Père Noël. Comme il a ouvert avec enthousiasme chacun de ses présents au pied du sapin. Quelques jours ont passé et, déjà, ses « je sais pas quoi faire » refont surface. Sa liste, aussi longue que son bras, a été plus qu’exaucée, mais la nouveauté ne suscite pas son intérêt.
Ne sait-il plus où donner de la tête face à l’amas de joujoux ? C’est possible, avance Anne-Sophie Casal, responsable des secteurs et psychopédagogie au Centre national de formation aux métiers du jeu et du jouet, pour qui trop de jouets peut tuer le jeu : « La profusion disperse l’attention de l’enfant. Il est difficile pour les plus jeunes de faire des choix, de prendre des décisions ou de renoncer. »

 

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This