La crèche change de main, les enfants déménagent

 

La Ville, qui ne souhaite pas reprendre en gestion directe le lieu pour des raisons financières, lance un appel d’offres. Il est remporté par le groupe normand Léa et Léo, qui a deux années pour remettre en route la structure, jusqu’à l’échéance du marché, le 31 décembre. Deux candidats, alors, répondent au nouvel appel d’offres de la Ville : le groupe Léa et Léo, qui souhaite poursuivre sa mission, et l’association finistérienne Don Bosco. La commission choisit la proposition de cette dernière, « suivant un barème établi en fonction de différents critères de qualité et de coûts, notamment », précise Ariane Faye, l’élue à la .

La passation devait être transparente pour les enfants et les . Sauf que… Mi-décembre, le groupe Léa et Léo, le candidat malheureux, dénonce le choix de la commission et intente un recours en justice : « À partir de ce moment-là, tout a été gelé… » jusqu’à la décision du juge, début janvier, qui a donné raison à la Ville.

 

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This