Crèches privées : les dessous d’un business

Faire garder son bébé pour reprendre sereinement le travail est un casse-tête pour beaucoup de jeunes parents. La famille Maalaoui a failli ne pas trouver de solution pour leur seconde fille Malena. Elle a donc fait sa rentrée dans une petite crèche privée flambant neuve à Châtillon (Hauts-de-Seine). Une chance, car il y a eu 160 demandes pour 10 places à l’ouverture début septembre et le téléphone sonne encore tous les jours. Châtillon, qui se trouve à 4 km de Paris, est en pleine expansion. Chaque année, des centaines de jeunes couples avec enfants s’y installent. Depuis 2008, les crèches privées sont arrivées en nombre, créant 187 places. Sur la même période, la mairie, elle, n’a réussi à ouvrir que 26 places supplémentaires.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.