Crèches : quelle place pour les enfants défavorisés ?

Le gouvernement entend rompre le déterminisme de la pauvreté dans une logique de prévention et d’investissement social dès le plus jeune âge. Les les plus pauvres ont le moins accès à l’ collectif, alors qu’il permettrait de réduire les inégalités, notamment langagières. Des communes ont mis en place un système d’admission en fondé sur des critères transparents, qui permettent aux familles d’en comprendre les priorités.

 

 

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.