Droits des enfants : l’Association des éducatrices pour le développement suggère la gratuité scolaire de la petite enfance | adiac-congo.com

L’organisation que préside Bernadette Miassouassouana a plaidé, le 22 novembre à Brazzaville, pour la gratuité scolaire et la politique d’aide au développement, en faveur de la petite enfance, dans le cadre du trentième anniversaire de la convention des Nations unies relative aux droits des enfants.« L’enseignement primaire au Congo est gratuit et obligatoire, mais le préscolaire ne l’étant pas, cette situation est très préoccupante pour accéder à un développement harmonieux de la petite enfance de 3 à 5 ans », a indiqué la présidente  de l’Association des éducatrices pour le développement (AED).Quarante-huit enfants, âgés de 2 à 5 ans, accompagnés par les parents ou leurs instructeurs d’écoles privées, ont pris d’assaut le siège national de l’association pour suivre des saynètes et chanter des refrains initiés par la loi n°4-2010 du 14 juin 2010, portant protection de l’enfant en République du Congo.« Il est vrai, il y a des écoles maternelles de l’Etat, mais elles ne sont pas construites dans tous les départements et en grande quantité. Il y a des départements qui en manquent. Dans ces localités, le plus grand nombre de ces enfants est marginalisé », a expliqué Bernadette Miassouassouana.

Source : Droits des enfants : l’Association des éducatrices pour le développement suggère la gratuité scolaire de la petite enfance | adiac-congo.com : toute l’actualité du Bassin du Congo

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.