Faire garder ses enfants, compliqué dans le Nord, grosse galère dans le Pas-de-Calais

Rien d’étonnant, dès lors, que Morgane, qui habite Arras mais travaille dans la métropole lilloise, ait été déçue lorsqu’elle y a cherché une place en crèche. « On m’a annoncé plus d’un an et demi d’attente, c’est tout simplement l’horreur », se désole-t-elle. Pas mieux pour Pauline, qui vit à Lille : « À peine enceinte, je me suis pré-inscrite, tous les débuts de mois, je devais me réinscrire pour conserver ma place, deuxième sur la liste d’attente. Finalement, ils me disent qu’il n’y a plus de place et que je ne suis pas prioritaire ». Pauline pense que ses revenus étaient trop élevés et que les crèches préfèrent accepter les enfants dont les frais seront quasiment intégralement pris en charge par la CAF. « Il n’y a aucun autre critère que l’ordre d’inscription », répond le service petite enfance de la ville de Lille, où la capacité d’accueil est plutôt élevée : 22,6 places pour 100 enfants.

Source : Faire garder ses enfants, compliqué dans le Nord, grosse galère dans le Pas-de-Calais

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.