Faut-il le laisser pleurer seul dans son lit pour lui « apprendre à dormir » ? – Héloïse Junier

Je sais à quel point il peut être éprouvant de s’occuper quotidiennement de jeunes enfants. Surtout quand nos nuits sont toujours autant interrompues par ses pleurs répétés (bonjour, la fatigue). Pour autant, le laisser pleurer seul dans son lit ne semble pas être la solution… A défaut de lui apprendre à dormir, la méthode du « laisser pleurer » apprend à l’enfant à ne pas compter sur les adultes en cas de besoin et à désactiver ses signaux d’alerte (tels que les cris et les pleurs).

Il en est de même pour les enfants qu’on laisse parfois pleurer en crèche (par manque d’adultes disponibles) et qui, au bout d’un certain temps, ne pleurent plus. Chic, « ils sont enfin adaptés ! » se dit-on, rassurés. Malheureusement, pas forcément. Il y a de grandes chances que leurs besoins de proximité et de réassurance demeurent identiques mais que l’enfant ne les manifeste plus car, à plusieurs reprises, l’adulte n’y a pas répondu…

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.