Fermetures de crèches : Un mal qui ne touche pas que la Guadeloupe – Guadeloupe la 1ère

En fait, c’est un mouvement de fond qui touche les structures d’ de la . Une étude a été menée en ce sens par le Haut Conseil de la famille, de l’enfance et de l’âge (HCFEA). Elle a été remise cette semaine à Agnès Buzyn la ministre de la santé et des solidarités. Elle laisse apparaître que 24 700 places de ont fermé entre 2013 et 2017.
Premières causes de cet état de fait, les coûts de fonctionnement qui sont de plus en plus lourds. Pour être en phase avec la réglementation, les structures doivent, par exemple organiser leur accessibilité en prévision des personnes à mobilité réduite. Or, cette adaptation est souvent prohibitive pour certains qui préfèrent tout laisser tomber et fermer la structure pour ne pas tomber sous le coup de la loi.
Si l’on ajoute au tableau la disparition des emplois aidés, qui avaient été un poumon d’oxygène pour bon nombre de structures, on comprend dés lors la passe difficile qu’elles traversent et ces nombreuses fermetures.

 

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.