Hauts-de-Seine : ils accusent le département d’exclure les sans-papiers des PMI – Le Parisien

Datée du 26 février, la note ordonne ainsi aux PMI et CPEF d’ « orienter les femmes enceintes ou enfants sans droit ouvert ou en cours d’ouverture […] exclusivement et sans délai vers un centre qui pratique le PASS (NDLR : permanences d’accès aux soins de santé) hospitalier ».

« On parle ici des SDF et des migrants qui n’ont aucun papier, les exclus du système. Ce texte nous interdit de prescrire des actes comme des échographies, des prises de sang », résume Charlotte Serrano, médecin au CMS de Gennevilliers, en PMI et membre du collectif « Alerte pour les PMI et centre de planification et d’éducation familiale ». « On refuse l’accès des PMI aux personnes sans couverture sociale, aux plus vulnérables. Il s’agit d’une politique de la peur », dénonce Elsa Faucillon, conseillère départementale et députée PCF.

 

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This