Je prends donc j’apprends – La Vie des idées

Comment les jeunes enfants apprennent-ils à prendre, à donner, à échanger des objets ? Des différences sociales dans l’appropriation des choses sont-elles déjà perceptibles dès deux ou trois ans ? Voici quelques-unes des questions que traite cet ouvrage dédié à l’analyse de la « naissance d’une pratique sociale élémentaire ». Les sciences sociales peuvent-elles avoir voix au chapitre sur un sujet – l’apprentissage, qui plus est à un âge précoce – qui relève a priori des « sciences de l’esprit », aujourd’hui rassemblées sous la bannière des sciences cognitives ? Au-delà de l’apport de connaissances sur l’appropriation des objets chez les jeunes enfants, cette étude est également l’occasion d’une riche réflexion sur les rapports actuels entre différents univers de savoirs sur les questions d’enfance et d’apprentissage. C’est ainsi d’un double point de vue qu’il convient de lire cet ouvrage : en tant que contribution à une sociologie de l’enfance et comme un plaidoyer pour une science sociale de la cognition et de l’apprentissage.

Pour lire la suite :
Jérôme Deauvieau, « Je prends donc j’apprends », La Vie des idées , 1er avril 2020. ISSN : 2105-3030. URL : http://www.laviedesidees.fr/Je-prends-donc-j-apprends.html

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.