La littérature jeunesse diffuse  souvent les clichés filles-garçons

Est-ce le signe d’une nouvelle époque ? Après l’affaire Weinstein, ce qui n’aurait indigné qu’un cercle militant hier trouve aujourd’hui un écho plus large. Un mouvement d’indignation sur les réseaux sociaux et une pétition en ligne signée par près de 150 000 personnes ont eu raison d’un ouvrage publié par les éditions Milan en février, On a chopé la puberté, destiné aux filles âgées de 9 ans et plus.

En cause, des passages jugés sexistes, par exemple où les auteures recommandent aux petites filles de couvrir leurs tétons qui pointent de plusieurs couches de tissus pour éviter les remarques des garçons… au lieu, par exemple, de rembarrer les garçons.

 

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This