Le Sénat vote à son tour le projet de loi contre les «violences éducatives ordinaires» – Journal L’Est Eclair

On peut élever les enfants sans les frapper ni les humilier: c’est le message qu’a voulu faire passer le Sénat en adoptant mercredi, au terme d’un débat nourri, en première lecture, une proposition de loi visant à «lutter contre les violences éducatives ordinaires». Le texte porté par l’ex-ministre socialiste des Familles Laurence Rossignol, amendé par la commission des Lois, affirme que «l’autorité parentale s’exerce sans violence physique ou psychologique». Une rédaction identique à celle de l’article premier d’un texte MoDem adopté fin novembre par l’Assemblée nationale en première lecture.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.