Les agents des crèches municipales de Dieppe disent non « aux bébés à la consigne »

C’est dans le hall de l’hôtel de ville, jeudi 28 mars 2019, que les agents municipaux travaillant dans crèches de Dieppe (Seine-Maritime) sont venus manifester leurs inquiétudes quant à la politique de la petite enfance envisagée par le gouvernement.

Ce dernier prévoit, dans le cadre de la loi pour un État au service d’une société de confiance, une nouvelle réforme sur les réglementations des crèches. Et selon le syndicat CGT, celle-ci « passera en force par ordonnances avant l’été ».

Aucune annonce officielle n’a encore été faite mais selon le syndicat, l’État prévoit une baisse du ratio d’encadrement par les professionnels qualifiés, une capacité d’accueil d’enfants élargie, voire des autorisations en surnombre, et la surface d’accueil par enfant pourrait être réduite de 7 m2 actuellement à 5,5 m2. Les microcrèches pourraient se voir autoriser à accueillir jusqu’à 16 enfants contre dix actuellement.

 

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It on Pinterest

Share This