Les Français très attachés aux services publics, selon un collectif

En janvier, le collectif avait lancé un questionnaire pour appuyer sa «contre-offensive» à l’«attaque globale» du gouvernement contre les services publics. Dans le viseur, la suppression de 120.000 fonctionnaires et le transfert envisagé de certaines missions au privé.

Parmi les «réalités sous-estimées» mises en lumière par les quelque 8.000 répondants, le collectif a relevé «l’attachement à l’hôpital public», à un service public ferroviaire et aux crèches, mais aussi «une critique forte des opérateurs de téléphone mobile», selon Bernard Teper, un de ses membres.

Dans les services qui «ne devraient pas être gérés par le privé», sont ainsi cités en premier l’hôpital (99%), le transport ferroviaire de voyageurs (98,8%), la justice, la police, la sécurité sociale ou l’éducation.

Dans ce cadre, les chiffres concernant la petite enfance (82,2%) et la perte d’autonomie (79,5%) «devraient faire réfléchir» le gouvernement qui veut «maintenir ou élargir la privatisation de ces secteurs», souligne le collectif. La perte d’autonomie est aussi le premier secteur cité pour la création de nouveaux services publics.

 

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.