Les inégalités sont-elles solubles dès la maternelle ? – Libération

Depuis les travaux fondateurs de James Heckman, de plus en plus d’études empiriques montrent que, dans de nombreux cas, les toutes premières années de vie sont déterminantes pour la santé des enfants et leur réussite scolaire, qui elles-mêmes conditionnent fortement le niveau d’études atteint, et les revenus tout au long de la vie. Cependant, la plupart des études portent sur ’analyse de programmes ciblés, destinés aux enfants issus de populations socialement et économiquement défavorisées. Et d’ailleurs, les effets d’autres politiques, celles visant l’universalité de la pré-scolarisation des enfants, sont plus ambigus : de fait, le bénéfice semble très variable d’un enfant à l’autre, interrogeant ainsi à la fois l’efficacité de ces programmes universels, et leur contribution à la réduction des inégalités d’opportunités.

 

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.