[Luxembourg] Le nombre de bébés secoués en augmentation

«Devenir est censé être un moment idyllique de la vie, mais parfois la situation est autre», explique Roland Seligmann, pédiatre et président de l’Alupse (Association luxembourgeoise pour la prévention des sévices à enfants).

Ces dix dernières années, le nombre d’enfants présentant le syndrome du bébé secoué est en augmentation au Luxembourg comme ailleurs. «En moyenne, nous en sommes, au Luxembourg, à deux ou trois cas par an. Dans certains cas, il n’y a aucun doute, dans d’autres il y a de forts soupçons», détaille Roland Seligmann. L’Alupse démarre donc une campagne de prévention présentée mercredi matin. 5 000 flyers ont été imprimés et des publicités seront apposées sur les bus. L’Alupse a pu réunir un budget de 10 000 euros pour ce faire et s’est appuyé sur la bonne volonté de chacun.

 

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This