Mission PMI : les pistes de réflexion, les premières préconisations

Fin juillet, un décret du Premier ministre passé un peu inaperçu chargeait Michèle Peyron, députée LREM de Seine-et-Marne, d’une mission temporaire « ayant pour objet l’évaluation de politique de protection maternelle et infantile ». Copie à rendre en janvier. A mi-parcours de sa mission, on a fait le point avec la députée sur sa méthode de travail, ses réflexions et ses futures préconisations. Deux grands axes se dégagent : un renforcement de ses missions premières de prévention et d’accompagnement des enfants et des familles et un possible (probable) désengagement de son rôle dans les modes de garde.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.