Moins d’une famille sur deux obtient une place en crèche mais, au final, tout le monde est content

 

La Cnaf révèle les résultats de la troisième vague de son baromètre de la petite enfance. Celui-ci « constitue un outil de mesure régulière de la façon dont se …

L’étude montre également que « l’adéquation des recours avec les souhaits n’est pas parfaite, notamment pour l’accueil collectif ». Certes, 99% des familles qui recherchaient un mode de garde en ont bien trouvé un. Mais cette adéquation baisse lorsque la famille recherche un mode d’accueil extérieur : seules 64% d’entre elles ont pu accéder au mode d’accueil souhaité. Cette proportion tombe à 44% pour les parents qui souhaitaient un accueil en crèche (autrement dit 56% des parents n’ont pas obtenu de place en crèche). Elle monte en revanche à 72% pour l’accueil par une assistante maternelle.

Seuls 33% des parents déclarent souhaiter assurer eux-mêmes la garde de leur enfant (proportion qui monte à 64% dans les familles où au moins un parent n’exerce pas d’activité professionnelle), tandis que 25% souhaitent le confier à une crèche, 26% à une assistante maternelle et que 17% ne privilégient a priori aucune solution. Sans surprise, l’attente d’une place en crèche est nettement plus forte en zone urbaine (36% des familles) qu’en territoire rural (15%). Autre enseignement : si 71% des familles ont une solution d’accueil à la naissance de leur enfant, 29% sont encore dans l’incertitude.

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.