Nourrices au bord de la crise de nerfs | La Nouvelle République

L’association alerte tout particulièrement sur un cas de fraude à Pajemploi, (l’organisme public dédié à la garde d’enfants) dont est victime une de ses membres : malgré la fin de la garde de son enfant, la maman continue de déclarer la nourrice à Pajemploi (à raison de 550 € mensuels) afin de percevoir les remboursements. L’assistante maternelle, elle, attend toujours de toucher ses indemnités de fin de contrat et va voir ses impôts calculés sur des salaires qu’elle ne perçoit pas… « Cette collègue a contacté le Ram, Pajemploi, les Impôts Ça n’a rien donné. On lui dit que sa situation est bloquée tant que la maman ne régularise pas la situation », explique Merima Mehic.

 

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.