« Nous sommes des professionnelles de la petite enfance » – LeTelegramme.fr

« Il faut avoir la vocation ». Pour Laure Salvert, assistante maternelle en centre-ville depuis dix ans, c’est bien plus qu’un métier… même si elle tient à cette reconnaissance, à ce statut professionnel qui est le sien, validé et contrôlé régulièrement par les services sociaux du Département. « La nounou qui garde des enfants, c’est une image qui appartient au passé. Nous sommes des professionnelles de la petite enfance, agréées sur un projet de travail autour de l’éveil de l’enfant ». Avoir eu soi-même des enfants n’est pas une condition, à l’exemple de Laure, qui est célibataire. Le métier est également ouvert aux hommes.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.