Parents, ne laissez pas traîner vos boulettes de cannabis

Les cas d’ingestion accidentelle de cannabis sont de plus en plus nombreux. Dans un communiqué publié ce lundi, l’Agence nationale de sécurité du médicament (l’ASNM) a recensé 2,5 fois plus de cas d’intoxication entre 2014 et 2017 et cinq fois plus de cas graves.

Sur les 194 cas dénombrés entre janvier 2015 et septembre 2017, la majorité concerne des enfants de moins de deux ans, le plus jeune ayant sept mois. Un âge où la curiosité des bambins leur poussent à mettre à la bouche tout ce qui leur passe sous la main.

 

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.