Passage au privé pour faire des parents des ravis de la crèche | Voix du Nord

La municipalité d’Hergnies a mené sa petite enquête auprès des parents qui laissent leurs enfants à la crèche et auprès de ceux qui aimeraient pouvoir le faire – cinq à six familles sont sur liste d’attente. Le résultat a été sans appel : les familles sondées veulent plus de places, une plus grande amplitude horaire et que la structure ouvre le mercredi. Le maire, Jacques Schneider, veut bien l’entendre : « On a pas mal de couples qui travaillent à Lille ou en Belgique. »

Ouverte les lundi, mardi, jeudi et vendredi, de 7 h 30 à 18 h 30, d’une capacité d’accueil de dix places, Duvet d’oie a clairement atteint ses limites. Pour répondre à la demande (et doubler la capacité d’accueil), il faudrait recruter du personnel. « Et d’un point de vue budgétaire, ça n’est pas possible », tranche Jacques Schneider, alors que la commune finance aujourd’hui les postes de quatre agents. Parmi eux, seule la directrice dispose du diplôme d’éducateur de jeunes enfants. « Une absence imprévue nous obligerait à fermer. » Bref, Hergnies est sur le fil du rasoir.

 

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.