Pénurie de nounous sur l’île d’Ouessant – Le Parisien

Les trois salariées de la maison des assistantes maternelles (MAM) Noan Eusa, à Ouessant (Finistère), ne cachent pas leur inquiétude. La structure a été créée il y a deux ans pour accueillir les bambins de l’île, où résident quelque 800 habitants à l’année. Mais deux de ces professionnelles de la petite enfance ont récemment fait valoir leur droit à la retraite.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.