Petite enfance, alimentation, formation… ce que contiendra le « plan anti-pauvreté » de Macron

Accès universel aux crèches. Concernant la , le maire d’Arras Frédéric Leturque, consulté par Emmanuel Macron, se dit auprès du Journal du Dimanche « quasiment sûr » que l’accès universel aux crèches sera inscrit dans le plan. Un « bonus-malus » pourrait également être mis en place pour forcer les structures d’ à plus de mixité sociale. Côté alimentation, Emmanuel Macron devrait annoncer la mise en place d’un petit-déjeuner gratuit dans certaines écoles, voire certains collèges, ainsi que des tarifs progressifs dans les cantines scolaires. Pour les jeunes, le gouvernement entendrait allonger la période de formation – et non de scolarisation – obligatoire jusqu’à 18 ans, et tester des dispositifs de garantie de ressources « sous conditions ». Le dispositif « zéro chômeur », dont le bilan est pour l’instant plutôt positif, pourrait être étendu à davantage de territoires.

 

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.