Petite enfance: Des parents ouvrent une crèche Montessori à Lausanne – News Vaud & Régions: Lausanne & Région – 24heures.ch

«Désormais nous y sommes, c’est le moment de passer du rêve à la réalité, s’enthousiasme Matteo Coen, l’un des membres. Nos enfants étaient heureux avec cette pédagogie et nous avions envie de la partager.» La maison des enfants accueillera donc les petits de 3 mois à 6 ans, à l’angle du chemin de la Ficelle et de l’Avenue Edouard Dapples.

«Nous avons repris une partie des éducateurs de Chailly et, pour la gestion, nous nous sommes formés sur le tas avec l’aide du Partenaire Enfance Pédagogie (PEP)», explique la secrétaire Maryline Foerster Pidoux. Le reste est une affaire de solidarité. Face au refus de la Ville de subventionner leur maison des enfants, les membres de l’association ont mis la main au portefeuille et ont sollicité l’aide de leurs proches pour réunir les 40’000 francs nécessaires au lancement du projet. Amis, bénévoles et professionnels se sont ensuite relayés jour et nuit pour donner un coup de main ou fournir une aide matérielle afin de transformer les locaux en structure d’. L’appui du service d’architecture de la Ville a également été précieux pour aménager le lieu.

«Les petits étaient auparavant accueillis à Chailly, c’est là-bas que nous nous sommes connus», raconte Tiphaine Arlabosse, présidente de l’association. Alors, quand le printemps fut venu et que la de Chailly a été contrainte de fermer, tous se sont trouvés fort dépourvus. L’exploitation de l’ancienne structure avait cessé pour raisons administratives.

«Un rêve à partager». Pour évoquer la crèche qu’ils ont ouverte le 1er novembre, sous-gare à Lausanne, les membres de l’association «La maison des enfants» ont des étoiles dans les yeux et dans les mots. Puisqu’aucune structure publique de la ville ne proposait à leurs enfants en bas âge de suivre la pédagogie Montessori (basée sur la découverte, l’éducation sensorielle et la liberté de l’enfant), ils ont lutté pendant plusieurs mois pour lancer leur propre garderie.

Les membres de l’association (ici avec leurs enfants) prônent une structure conviviale où les pourront s’investir et intervenir. Image: Patrick Martin

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.