Petite enfance, emploi, aides sociales et logement : les 4 axes du « plan pauvreté »

Premier axe : l’action pour la petite enfance
Cette action s’inscrit dans le sillage des mesures déjà annoncées, comme le dédoublement des classes de cours préparatoire et cours élémentaire première année dans les réseaux d’éducation prioritaire (REP), l’instruction obligatoire dès 3 ans et l’accès à un mode de garde, par exemple à une crèche, pour permettre aux mères ou pères seuls chargés de famille de chercher un emploi.

Des crèches et modes de gardes pour les familles défavorisées
L’accueil des tout-petits dans les crèches ou par des assistantes maternelles est considéré comme un « levier efficace de réduction des inégalités » mais seuls 5 % des enfants défavorisés sont accueillis en crèche contre 22 % des enfants favorisés. En plus de la création de 30 000 places en crèches et 1 000 en relais d’assistantes maternelles signées en juillet dans la convention d’objectifs et de gestion de la branche famille de la Sécurité sociale, le plan veut renforcer la qualité de l’accueil avec un plan de formation continue de 600 000 professionnels de la petite enfance et un nouveau référentiel favorisant l’apprentissage de la langue française par les tout-petits.

Le plan veut instaurer un « bonus mixité sociale » avec des aides accordées aux crèches qui accueillent des enfants défavorisés. Les familles pourront par ailleurs utiliser des modes de garde individuelle grâce à un tiers payant à la charge des caisses d’allocations familiales. Dans les quartiers prioritaires, l’Etat subventionnera jusqu’à 90 % l’ouverture de crèches. Pour favoriser le travail des parents, en particulier des mères célibataires, 300 crèches à « vocation d’insertion professionnelle » seront créées d’ici à 2020 et 300 nouveaux centres sociaux devraient voir le jour.

 

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.