PETITE ENFANCE – Interview avec le neuro-psychiatre Boris Cyrulnik | lepetitjournal.com

Lepetitjournal.com : Pourquoi ouvrir un institut dédié à la ici en Roumanie?

Boris Cyrulnik : Parce que la Roumanie a joué un grand rôle dans l’élaboration des théories de l’attachement. Comme vous le savez sûrement, durant la période de Nicolae Ceaușescu, il y a eu malheureusement la tragédie des 200 000 enfants qui ont été abandonnés. Les Roumains en ont sauvé certains mais cela n’a pas été suffisant. Beaucoup de travaux ont été ainsi entrepris dans ce sens, la résilience étant un enjeu important pour les aider. J’ai été donc très content que Camelia ouvre un Institut Petite Enfance ici à Bucarest pour permettre d’informer les gens, de se questionner ensemble, de les former avec des professionnels et ainsi permettre de faire avancer les choses.

 

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.