PIRLS 2016 – Les mauvais résultats au CM1 nous obligent également à repenser notre système de petite enfance | L’éducation déchiffrée

Le débat actuel sur PIRLS se focalise sur l’école primaire. Cependant, ces résultats doivent également nous alerter sur ce qui se passe avant l’entrée en CP et nous obliger à repenser notre système de (crèches et écoles maternelles). Même s’il faudra veiller à créer davantage de places pour accueillir les plus jeunes en dans les zones sensibles, notre système d’éducation et d’ des jeunes enfants (EAJE) est clairement une réussite d’un point de vue quantitatif (quasi 100% des élèves de 3 ans sont déjà scolarisés, c’est un des meilleur taux de l’OCDE). En revanche, il est défaillant sur l’aspect qualitatif. Il ne favorise pas assez l’éveil au langage du jeune enfant, avant son entrée à la maternelle. Pire, les difficultés des élèves les plus fragiles s’amplifient durant la scolarité en maternelle. En conséquence, 20% des élèves qui entrent au CP en France ne maîtrisent qu’entre 200 à 250 mots de vocabulaire quand les autres en sont déjà en moyenne à 1 200 mots.

 

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This