Près de Nantes, la Maison d’assistantes maternelles se retrouve… sans maison | L’Hebdo de Sèvre et Maine

A quelques jours du déménagement, la MAM se retrouve sans local. Laissant des familles sans mode de garde et quatre nounous sans emploi.« Nous avions décidé d’investir dans ce projet et d’y faire les travaux nécessaires, puis de nous la louer. Les plans étaient faits et nous avions même eu l’autorisation de la Protection maternelle et infantile. Malheureusement, Au moment de signer le compromis de vente, le notaire a découvert une clause datant de 1968, obligeant les propriétaires des maisons de la rue Saint-Martin à s’en servir uniquement de résidence principale ».En novembre 2019, les quatre assistantes maternelles partent faire du porte-à-porte, rencontrent tous les habitants. Et finissent par obtenir l’accord écrit de tous les propriétaires concernés.

Source : Près de Nantes, la Maison d’assistantes maternelles se retrouve… sans maison | L’Hebdo de Sèvre et Maine

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This