“Pupille” : derrière l’émotion, un hommage à l’aide sociale à l’enfance – Cinéma – Télérama.fr

Cette fiction sensible et documentée suit le processus de l’adoption, de la mère biologique à la future maman, en passant par l’aide sociale. Elodie Bouchez et Gilles Lellouche y sont remarquables.

Théo, né sous X, est confié à l’adoption par sa mère biologique le jour de sa naissance. Alice, 41 ans, attend depuis dix ans, et nombre de démarches, de devenir mère adoptante. Pupille est l’histoire de leurs trajets respectifs vers leur rencontre, acmé bouleversante permise par une chaîne de travailleurs sociaux dévoués : trois mois de suspense psychologique, tendu. A partir d’un long travail de documentation, et grâce à une savante construction scénaristique, Jeanne Herry (Elle l’adore) tisse un thriller affectif, où chaque regard devient vital pour Théo, et où chaque mot soutient Alice dans sa démarche.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.