Rennes: La ville délaisse le leader des couches pour un modèle plus écolo

L’an dernier, Rennes avait abandonné Microsoft et opté pour un logiciel libre, réalisant au passage une économie de 500.000 euros. En début d’année, la municipalité a récidivé en ne renouvelant pas son contrat avec le géant de la couche Pampers. Jusqu’en décembre, le leader du secteur équipait toutes les crèches municipales de la capitale bretonne, soit un peu plus de 750 enfants accueillis chaque jour. Le service achat a profité de la fin du marché pour essayer un modèle plus écolo.

 

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This