Seuls trois bébés sur dix naissent dans la commune de leur mère

Enfin, les accouchements hors d’un hôpital ou d’une maternité sont restés rares : 5 000 naissances en 2016, soit 0,6 %. Dans neuf cas sur dix, les mères ont alors bénéficié de l’assistance d’un médecin ou d’une sage-femme.Ils ont plus souvent lieu dans les petites agglomérations.

Malgré cela, à la suite de la réduction du nombre de maternités, la taille des structures restantes a augmenté et le temps d’accès médian observé pour s’y rendre est resté stable. La moitié des femmes met moins de 17 minutes pour aller accoucher.

Résultats : seuls trois bébés sur dix sont nés dans la commune de résidence de leur mère, d’après l’institut. Une répercussion de la fermeture de près de deux-tiers des maternités en 40 ans, révèle l’Insee. Leur nombre est passé de 1 369 en France métropolitaine à 518, concentré dans les villes de plus 50 000 habitants. Il reste néanmoins rare que les enfants naissent en dehors du département de résidence de leurs (13 %).

784 000 bébés sont nés en France en 2016. Dans seulement 2 800 communes. Parmi elles, 500 regroupent la quasi-totalité de ces naissances, quand le reste n’a vu naître qu’un ou deux bébés dans l’année. C’est que révèle une étude, dévoilée, ce mercredi, par l’Insee.

Avec la concentration des maternités, seules 2 800 communes ont vu naître un des 784000 bébés nés en 2016 et 500 d’entre elles regroupent la quasi-totalité de ces naissances, révèle, ce mercredi, une étude de l’Insee. Résultats : seuls trois bébés sur dix sont nés dans la commune de résidence de leur mère.

 

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This