Toulouse : les assistantes maternelles dans la rue contre la réforme de l’assurance chômage

Baby-blues pour les nounous, elles étaient une quinzaine à avoir enfilés un gilet rose samedi après-midi dans les rues de Toulouse pour protester contre la réforme de l’assurance chômage. Elles ont peur de voir leurs indemnités journalières diminuer lorsqu’elles ne s’occupent plus d’un enfant.

« Il faut savoir que lorsqu’on perd un contrat, soit parce que l’enfant va à l’école, soit parce que les parents déménagent, ou qu’il va en crèche, on ne met pas un jour ou une semaine pour en retrouver une autre, explique Nathalie une assistante maternelle qui travaille à Colomiers en Haute-Garonne. On avait jusqu’à présent des indemnités journalières qui valaient jusqu’à 70 % de l’ancien contrat. »

 

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.