Un papa dénonce le « licenciement » de bébés par une crèche près de Toulouse – ladepeche.fr

Circulez, faites place aux petits Airbusiens ! Dix jours que ce papa a appris que son fils devait laisser sa place de crèche à un enfant d’un employé du constructeur d’avions, et qu’il ne décolère pas. Non pas contre Airbus, mais contre la direction de la structure privée.

La crèche des Petits Chaperons rouges — qui appartient au groupe Grandir — remplit la majorité de ses effectifs auprès de collectivités et d’entreprises. Sur les 60 places disponibles à Labège, plusieurs sont réservées par exemple aux enfants d’employés du Sicoval, la communauté d’agglomération du sud-est toulousain.

 

Cyrille Godfroy

Éducateur de Jeunes Enfants, Coordinateur Petite Enfance d'une collectivité

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.